Clotaire Breton

Clotaire Breton
Clotaire Breton

Amis du Vexin français

PNR du Vexin français

Saint-Martin-la-Garenne

mardi 20 octobre 2015

Hommage de son neveu (Michel Boulland, Senneville septembre 2015)


"Frère aîné de maman, né en 1910 à Saint-Martin-la-Garenne de parents agriculteurs, parrain de ma sœur aînée, pour toute la famille il était devenu "Parrain Clotaire".
Après son certificat d'études il devint agriculteur lui-même. Il cultivait asperges et petits pois primeurs ainsi que des champs de cerisiers, bien sûr à l'état artisanal, en fonction des ses possibilités.
Il aimait bien rire et son humour en faisait un raconteur d'histoires. Il était passionné de musique et de dessin. Tous ses moments libres il les passait à assouvir ses passions. Il adorait le violon  et s'est formé tout seul aux exigences de cet instrument. Il se donna des cours de solfège. Il fabriqua lui-même son premier violon à partir d'un sabot de bois pour la résonance et de crin de cheval pour les cordes.
Il adorait dessiner, aussi bien des caricatures, des portraits que des paysages qu'il peignait ensuite. Il agença un petit atelier dans un coin de buanderie où il s'adonnait à ses distractions favorites.
Son style de peinture est tout à fait remarquable. Il laisse derrière lui un souvenir qui lui va tout à fait: "peintre paysan et non paysan peintre"
Sa vie a été toute simple avec tantôt de la chance, tantôt de la malchance. Marié avant la guerre 39/45 il fut prisonnier pendant cinq ans. A son retour, son épouse avait quitté le domicile conjugal. Il s'est marié une seconde fois avec Gilberte, une compagne admirable qui a su comprendre sa vocation. Leur bonheur ne dura que trente années, elle décéda beaucoup trop tôt et n'eurent pas d'enfant"
Après ses démêlées avec son violon de fortune il mit ses économies dans un beau violon tout neuf qui convenait à son oreille universelle. Ce violon était d'excellente qualité, il est resté dans la famille et notre petit fils s'en sert régulièrement avec une grande fierté. 
Nous l'aimions beaucoup notre parrain Clotaire; il nous a montré ses talents de peintre, musicien, philosophe, tout simplement sans faire de bruit avec toujours un grand sourire.
Nous sommes, ma sœur et moi, très fiers de l'artiste qu'il était"

Son neveu Michel BOULLAND
Senneville, septembre 2015

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire